Podcast: qui a tué Paul Guihard ? Une histoire dans l'histoire des émeutes raciales

Des reporters de l’Agence France-Presse couvraient déjà, dans les années 1960, les luttes des Afro-Américains pour l’égalité de leurs droits et notamment les émeutes qui les avaient alors ponctuées. Un seul journaliste est mort durant ces années de lutte pour les droits civiques, et il travaillait pour l’AFP.  Paul Guihard, a été tué par balle, à bout portant, lors d’une émeute à Oxford, dans l’Etat du Mississippi, suscitée par l’arrivée d’un premier étudiant noir à l’université Ole Miss, James Meredith.   

Nous rediffusons cette semaine “Who killed Paul Guihard”? un podcast en anglais sur ces événements produit par Laurent Kalfala. Il nous replonge dans cette période mouvementée, alors que de nouvelles émeutes raciales secouent les Etats-Unis depuis la mort de George Floyd, asphyxié par un policier le 25 mai. 

Paul Guihard

Le dimanche 30 septembre 1962, le journaliste Paul Guihard et le photographe Sammy Schulman de l’Agence France-Presse à New York s’envolent  pour l’Etat du Mississippi, au coeur du sud-est américain. L’actualité vaut le déplacement: dans la petite ville universitaire d’Oxford, ils doivent couvrir un des moments forts de la lutte pour les droits civils aux Etats-Unis. James Meredith doit y faire son entrée à l’université, devenant ainsi le premier Noir admis sur le campus, et la tension est à son comble. 

La Garde nationale a été appelée en renfort pour assurer sa protection. Le monde retient son souffle. Plus de 300 journalistes ont fait le déplacement. Paul Guihard et Sammy Schulman, pour leur part, ne sont sans doute pas très inquiets car ils ne manquent pas d’expérience des situations dangereuses.

 

(Photo Éric Baradat / AFP)

 

James Meredith, un vétéran de l'armée de l'air âgé de 29 ans, se battait depuis près d'un et demi devant les tribunaux pour être admis dans cette université, qui refusait les Noirs.  Paul, un franco-anglais qui ne se séparait jamais de sa veste en tweed, avait servi dans l’armée britannique.  Sammy, installé à New York depuis plusieurs années avait couvert presque 20 ans plus tôt, le débarquement des alliés et la Libération de Paris en tant que photographe militaire américain. En ce dimanche de septembre, ils filent sans le savoir  vers une tragédie.

 

Photographie prise par Sammy Schulman le  10 décembre 1960, jour du baptême de John F. Kennedy junior

 

Le 30 septembre 1962 donc, Schulman et Guihard font donc équipe pour couvrir les émeutes.  

Sidna Brower, la rédactrice en chef du « Mississippian », le journal de l’université, a ouvert les portes des locaux de son journal aux reporters qui couvrent l'événement. Schulman y développait ses clichés, dans la chambre noire, quand un étudiant a ouvert la porte …

 

Dans la soirée, le président John F. Kennedy s’était exprimé de manière solennelle, afin d’expliquer sa décision de déployer la Garde nationale pour accompagner Meredith. Alors même qu’il s’adressait aux Américains, les émeutes gagnaient le campus d’Ole Miss. Des centaines d’opposants à la cause des droits civils avaient déferlé, venus d’autres Etats du sud des Etats-Unis, bien décidés à mener “la dernière bataille de la guerre de sécession”, comme l’avaient écrit des reporters couvrant ces événements.

Non loin d’un dortoir du campus en proie aux échauffourées, un corps gisait à terre, sur le dos. C’était celui de Paul Guihard, découvert par un groupe d’étudiants qui, croyant à une crise cardiaque, tenta même de le ranimer. Dans l’obscurité, ils ne virent pas que sa veste en tweed était imbibée de sang. Guihard, avait été tué d’une balle dans le dos, tirée à moins d’un mètre.   

 

 

Who killed Paul Guihard ? a été produit en 2019 par Laurent Kalfala et l'équipe infographie interactive de l'AFP. Graphisme de Fred Bourgeais, illustrations de David Lory . Edition par Yana Dlugy et Michaëla Cancela-Kieffer. Images d’archives : Cecile Cadel. 

Avec Kathleen Wickham, Hank Klibanoff, Sidna Brower, Don Emmert, Michel Nouaillas et Francois Pelou. Archives sonores de la bibliothèque JFK et du film “Deux hommes à Manhattan” de Jean-Pierre Melville. Nos remerciements à Jeffery Reed de Taproot Studio.

Retrouvez la deuxième partie de ce podcast mercredi 10 juin sur notre Making of. 

Laurent Kalfala
David Lory
Frederic Bourgeais