Le Premier ministre Edouard Philippe, présent à Lyon en tant que ministre de l'Intérieur par intérim pour une réunion avec des homologues européens consacrée à la coopération sur les questions migratoires et à la lutte contre le terrorisme, le 8 octobre 2018. (AFP / Jeff Pachoud)

Un clin d'oeil d'actualité

Lyon -- C’est une photo amusante, qui tombe au bon moment. Elle met en image une situation, en l’occurrence le fait que le Premier ministre Edouard Philippe est ministre de l’Intérieur par intérim, après la démission de Gérard Collomb.

French prime minister and interim interior minister Edouard Philippe (L) waits for G6 ministers arrival on October 8, 2018 in Lyon, during the G6 Summit of Interior Ministers of France, Germany, United Kingdom, Spain, Italy and Poland. - Interior ministerLe Premier ministre Edouard Philippe, attend en temps que ministre de l'Intérieur par intérim les ministres européens du G6 pour une réunion consacrée à la coopération sur les questions migratoires et à la lutte contre le terrorisme, à Lyon le 8 octobre 2018. (AFP / Jeff Pachoud)

Il ne faut pas y chercher de message. Il n’y en a pas. C’est un clin d’œil à l’actualité, une photo d’illustration, sans aucune ambiguïté.

Je ne l’ai pas cherchée, elle s’est imposée d’elle-même. Nous attendions, depuis un bon moment, derrière le cordon où on nous avait parqués. Une situation qui m’est toujours pénible.

Edouard Philippe est sorti sur le perron de la préfecture où étaient attendus les ministres de l’Intérieur européens participant à une réunion du G6.

 French prime minister and interim interior minister Edouard Philippe (L) waits for G6 ministers arrival on October 8, 2018 in Lyon, during the G6 Summit of Interior Ministers of France, Germany, United Kingdom, Spain, Italy and Poland. - Interior ministeLe chef du gouvernement et ministre de l'Intérieur par intérim Edouard Philippe à la préfecture du Rhône, Lyon, le 8 octobre 2018. (AFP / Jeff Pachoud)

Au final, c’était plutôt sympa d’avoir une photo un peu libre, qui sorte du cadre protocolaire. Surtout dans une époque où le contrôle de l’image des personnalités est toujours plus strict. 

French prime minister and interim interior minister Edouard Philippe (R) and French Minister attached to the Interior Minister Jacqueline Gourault arrive for a press conference on October 8, 2018 in Lyon, during the G6 Summit of Interior Ministers of FranEdouard Philippe et Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur arrivent pour une conférence de presse avant la tenue du G6, Lyon, 8 octobre 2018. (AFP / Jeff Pachoud)

 

Jeff Pachoud